Le haïk

Ancien drapé porté par les femmes et autrefois par les hommes, le haïk est une longue étoffe de soie ou de laine dans laquelle les femmes citadines et rurales depuis la Numidie(Algérie antique) jusqu’à nos jours s’enveloppent. Le haïk s’est aussi l’un des symboles indissociables de la femme algérienne durant la guerre de libération menée contre les troupes coloniales françaises.

Publicités

Le jabador

Le jabador, jabadouli, ou encore djabadouli est un ensemble vestimentaire algérien composé d’une courte ou longue veste et d’un pantalon. Cette tenue fut autrefois très prisée par l’homme citadin algérien avant d’être négligée pendant quelques années puis revenir à la mode.

Le hzem

Accessoire indispensable de la tenue citadine algérienne, le hzem désigne une ceinture se déclinant sous plusieurs formes dont l’usage remonterai au temps des conquêtes arabo-islamiques. L’industrie autour de ces ceintures se perdura dans divers villes d’Algérie, durant plusieurs périodes dont celle des Aghlabides et Fatimides au Xe siècle, des Hammadides au XIIe siècle, des Mérinides au XIIIe siècle puis…

La blousa

La blousa ou blousa Sidi Boumediene est une tenue traditionnelle originaire de la ville de Tlemcen qui va rapidement séduire les femmes des grandes villes de l’Oranie telles que celles d’Oran, Sidi Bel Abbes ou encore Tiaret. La blousa est toute une histoire mêlant la abaya tenue ancienne de l’Oranie aux styles venus de l’autre rive de la méditerranée, c’est une tenue enrichie de plusieurs techniques de couture dont la femme de l’Oranie en fera une tenue indispensable lors du jour de son mariage.

Le caftan

Aux origines du caftan et son acheminement en Algérie Le caftan, cette tenue originaire d’Asie Mineure fut jadis portée par les anciens peuples de la Perse antique. Plusieurs études menées sur les tenues des anciens peuples de l’Asie mentionnent l’existence du caftan, l’étude du docteur Knauer Elfriede R. précise en effet que les peuples de la…